Le respect de l’environnement, le développement durable, les énergies renouvelables… ce sont autant de concepts qu’on véhicule de nos jours pour réduire autant que possible les impacts des activités humaines sur l’environnement tout en considérant les différents éléments indispensables au confort et au bien-être quotidien. Cette fois, c’est au tour de l’architecture bioclimatique de se faire connaître.

Brève description du concept d’architecture bioclimatique

Un mode de conception architecturale connue depuis la nuit des temps, mais aujourd’hui revisitée pour intégrer les progrès techniques et technologiques de nos jours, l’architecture bioclimatique regroupe tous les procédés utilisés en architecture passive, bâtiment à énergie positive, maison solaire ou encore haute qualité environnementale entre autres. Avec ce mode de conception architectural, le bâtiment est moins énergivore, que ce soit pour la consommation en chauffage, en ventilation et climatisation ou encore en éclairage du bâtiment. En effet, l’architecture bioclimatique tire le meilleur parti des énergies renouvelables, particulièrement le rayonnement solaire et l’éolienne ou la circulation naturelle de l’air afin de réduire davantage les consommations énergétiques pour le chauffage, l’éclairage, la climatisation et le contrôle de l’humidité.

Pour une condition de vie la plus naturelle possible

Dans une construction avec architecture bioclimatique, l’objectif est de réaliser le projet dans son ensemble et avec le confort recherché, mais dans des manières naturelles, en s’adaptant à l’environnement et en usant des énergies renouvelables disponibles sur les lieux d’implantation. Lors de la réalisation d’un tel projet, les concepteurs effectuent avant tout une étude approfondie du lieu d’implantation, de son environnement, du climat, des biodiversités existantes, ainsi que des risques naturels afin de prévoir et se prémunir des éventuels désavantages et des contraintes existantes. Ainsi, la construction tient compte particulièrement de l’orientation, de l’aspect de l’habitation, de l’isolation thermique, des matériaux, de la ventilation et aussi des vitrages parmi tant d’autres.

Une méthodologie de conception basée sur les énergies renouvelables

La conception bioclimatique repose particulièrement sur l’utilisation des énergies renouvelables disponibles sur le lieu d’implantation du bâtiment. Il peut s’agir alors d’énergie solaire, d’énergie éolienne ou encore d’énergie hydraulique entre autres. Ces sources d’énergie seront utilisées de manière adaptée, car le bâtiment devra avoir la capacité de capter et en même temps de se protéger de la chaleur, de savoir transformer les énergies pour ensuite les diffuser en chaleur, de pouvoir conserver la chaleur et la fraicheur afin de maintenir une température agréable à l’intérieur du bâtiment, que ce soit en été ou en hiver. En matière d’isolation thermique d’ailleurs, l’architecture bioclimatique prône davantage pour une isolation par l’extérieur qui permet de mieux éviter les ponts thermiques tout en bénéficiant de l’inertie des matériaux de construction utilisés.