Dans son métier, le biologiste de l’habitat est l’expert qui va étudier les différents éléments présents sur l’environnement de la construction afin de pouvoir mettre en exergue les éventuels déséquilibres physiologiques et d’en trouver des solutions. En effet, une construction biologique mise davantage sur l’homme et son bien-être. Cependant, les côtés écologique et biologique sont aussi des points privilégiés dans ce genre de construction.

Biologie de la construction : l’homme au centre d’intérêt

Un art et une science à la fois, la biologie de l’habitat se base sur les quatre éléments fondamentaux de la vie, dont l’air, l’eau, le feu et la terre. Ces éléments seront ensuite étudiés dans leur interaction avec le cadre du bâti et sur la santé et le bien-être des occupants. L’objectif est alors la construction d’une habitation saine qui exploite les corrélations physiologiques, architecturales, psychologiques et physico-techniques entre l’homme et le bâtiment, ainsi que l’environnement. Outre le principe de base de cette nouvelle démarché axé sur le bien-être et la santé des occupants du bâtiment alors, la biologie de construction se réfère également à la conception écologique et biologique grâce à la mise en œuvre des différentes techniques et des dernières découvertes sur le sujet.

L’aspect biologique du concept

Sans être une thérapie, la réalisation d’une maison biologique est au service du bien-être et de la santé de ses occupants. En effet, la démarche comprend plusieurs étapes, durant lesquelles est assuré un certain niveau de confort, à savoir structurel, biologique et psychologique. Dans le concept de la construction biologique, le confort biologique est aussi au cœur des préoccupations. Un confort qui se traduit par l’exploitation des ressources énergétiques renouvelables pouvant apporter une température ambiante, mais également la lumière, les champs et les différents flux d’énergie indispensable à la vie quotidienne. Encore une fois d’ailleurs, on revient à l’homme qui, dans ce sens, s’appuie sur l’une de ses préoccupations fondamentales, dont le concept biologique où le bien-être, l’épanouissement, la consolidation et les différents moyens économiques prennent place.

Biologie de la construction pour une conception écologique

Une construction biologique s’appuie également sur une conception écologique étant donné que les techniques de construction utilisées se basent sur les résultats des études climatiques, des gisements de pluie, de la course solaire, ainsi que du potentiel géothermique de l’environnement sur lequel sera installé le bâti. Ceci, afin d’aboutir sur des choix énergétiques qui sauront répondre parfaitement aux besoins quotidiens des occupants, ainsi qu’à l’entretien du bâtiment, tout en optant pour des installations et des technologies favorisant l’économie énergétique. Par ailleurs, l’énergie grise dépensée au cours de la fabrication et du cycle global des matériaux sont également pris en compte. Dans cette optique de conception écologique d’ailleurs, la construction biologique favorise l’utilisation de bois et isolants végétaux qui sont des matériaux renouvelables.