Généralement, le dispositif de climatisation se compose de compresseur, d’évaporateur, de détendeur, de condenseur, ainsi que le fluide frigorigène. Tous ces composants vont fonctionner tour à tour pour produire le froid, tel un réfrigérateur, et puis rejeter le chaud afin de maintenir une température intérieure idéale. Découvrez comment fonctionne vraiment une climatisation.

Le fonctionnement de base d’une climatisation

À la base, le fonctionnement d’une climatisation est assimilable à celui d’un réfrigérateur. Le dispositif est effectivement conçu pour rejeter la chaleur en produisant le froid, ceci grâce à la présence du liquide frigorigène (à l’état gazeux ou liquide) qui va parcourir l’appareil en circuit fermé. Intégrant un évaporateur, le climatiseur va alors recueillir l’air chaud ambiant pour l’y refroidir au contact du fluide frigorigène. Sous forme de vapeur, le fluide va circuler jusqu’au compresseur pour être comprimé et chauffé à haute pression avant d’être envoyé au condenseur. Ce dernier va alors extraire les calories engendrées par l’échauffement pour ensuite rediffuser l’air ambiant dans toute la pièce. En même temps, le fluide qui redevient liquide va passer par le détendeur avant de revenir au niveau de l’évaporateur. Selon le type de climatiseur, les échanges thermiques seront assurés et accélérés grâce à la présence d’un ventilateur et d’un système de régulation électronique au sein du dispositif.

Le cas avec la climatisation réversible

Si le climatiseur classique est principalement utilisé en été pour rafraîchir l’intérieur de la maison ou du bâtiment, un climatiseur réversible pourra faire monter la température pendant les périodes du grand froid, et en période de forte chaleur, réduire la température de l’air intérieur pour un meilleur confort thermique. Au lieu de rejeter alors les calories vers l’extérieur, le processus sera inversé et l’air chaud de l’extérieur sera prélevé pour être réinjecté à l’intérieur de la maison. Lorsque le climatiseur va se mettre alors en mode chauffage, l’appareil va capter la chaleur extérieure qui sera couplée à l’énergie électrique du compresseur afin de se transformer en air chaud qui va augmenter la température intérieure de la maison.

Ce qu’il faut comprendre avec la climatisation solaire

Avec un climatiseur classique, c’est l’électricité la ressource énergétique exploitée pour produire le froid indispensable au rafraichissement de l’air dans un bâtiment. Avec la climatisation solaire cependant, le dispositif utilise l’énergie solaire comme ressource énergétique. Il existe d’ailleurs 3 différents types de techniques utilisées dans ce genre d’appareil, dont le système à absorption, à adsorption et le système de climatisation par dessiccation ou DEC. La technique de climatisation solaire la plus utilisée actuellement reste toutefois le système à absorption. Le dispositif intègre des capteurs solaires qui vont fournir la chaleur indispensable au fonctionnement du système à absorption. Une solution d’eau et bromure de lithium sera dissociée par ébullition. Lorsqu’elle sera refroidie, leur recombinaison va générer le froid qui sera par la suite distribué par le climatiseur dans le bâtiment.