La tendance est aujourd’hui à l’économie énergétique, l’habitation saine et le développement durable. La notion d’habitat passif a alors le vent en poupe et invite particulièrement à la construction d’une maison autonome et peu énergivore. Qu’il s’agisse cependant de maison basse énergie ou d’habitat passif, le concept de base sera le même : économies d’énergies et respect de l’environnement.

Des constructions vers de meilleures performances énergétiques

Les règlementations thermiques actuelles et à venir imposent la construction et la rénovation de bâtiments selon les normes européennes en performance énergétique. Si la maison basse énergie s’avère moins avantageuse qu’une maison passive, ces deux formes de construction répondent toutefois aux normes actuelles en matière de performance énergétique. On parle également d’habitat bioclimatique, écobiologique, zéro énergie… autant d’appellations pour désigner les différents niveaux de performances énergétiques de ces types de maisons qui vont encore plus loin pour répondre davantage à des normes plus strictes en économies d’énergies. Dans tous les cas, maison passive ou basse énergie ou zéro énergie, le principe de base reste le même : on évite le gaspillage, on économise l’énergie, tout ceci dans le respect de l’environnement.

Une maison passive plus économique

Vous vous demandez peut-être comment peut-on dire que la maison passive s’avère plus économique surtout que l’on compare à la construction d’une maison traditionnelle ? Lors de la construction, l’investissement de base peut se révéler plus important étant donné que les matériaux utilisés seront choisis en fonction de leur capacité d’isolation et leur côté écologique. Cependant, sur le long terme, une maison basse énergie se révèle plus rentable grâce à la réduction inéluctable de la facture énergétique. En effet, les besoins énergétiques d’un habitat passif sont des moindres et les économies réalisées sont ainsi des plus importantes. Avec les aides et financements proposés par le gouvernement pour de telles constructions, se projeter dans une maison basse énergie vous permettra de bénéficier d’un retour sur investissement des plus intéressants au fil des années.

Une maison basse énergie plus écologique

À la base de la construction d’une maison basse énergie, les matériaux utilisés sont particulièrement choisis pour leur grande capacité d’isolation. En effet, depuis la mise en place de la fondation en passant par les murs pour finir avec la toiture, les matériaux utilisés disposent d’une importante capacité isolante et figurent même parmi les matériaux les plus écologiques. Pour les fenêtres, à titre d’exemple, un triple vitrage sera un excellent choix. En ce qui concerne l’isolation des murs, même les briques et parpaings seront d’excellents isolants. Les techniques employées par les professionnels de la construction en bâtiment adoptent également la réduction de l’empreinte écologique. Par ailleurs, dans un habitat passif, on exploite davantage les ressources énergétiques renouvelables comme l’énergie solaire, l’éolien, la géothermie entre autres.